MASSAGES SOMATO-EMOTIONNEL

Voici une approche d’accompagnement que je propose souvent, en y ajoutant  d’autres approches psycho-corporel.

Pour ce massage, j’explique aux personnes, que je vais les aider à remettre le « disjoncteur » dans leur corps et esprit. Chaque séance est différente en fonction de la personne.

Notre Corps nous parle, il nous indique, par des signaux variés, nombre d’informations, de messages que nous pouvons facilement décoder.

La vie intra-utérine, lorsque le cerveau reptilien, le système limbique (cerveau émotionnel) est déjà opérationnel est une période très importante car elle met en relation les émotions de la mère et le fœtus.

Tout ce qui ne s’exprime pas S’IMPRIME et les tissus sont des lieux où les mémoires d’émotions non-exprimées vont s’imprimer, s’enkyster, se cristalliser. Cette période de gestation est importante, car la maman va déjà donner à son enfant une partie de son capital émotionnel. L’accouchement et ses différentes phases constituent aussi un moment primordial dans la constitution du capital émotionnel de l’individu.

 

Au moment de l’expulsion, si le col de l’utérus ne se dilate pas et que le bébé est calé, il est dans la sensation de sans – issue, il est bloqué dans son passage. Il y aura une décharge d’adrénaline de la maman et ce taux d’adrénaline va déterminer la capacité de l’individu à gérer le stress.

 

Cet examen de passage, il en retrouvera sur son parcours de la vie. Les examens de passage scolaires, le mariage, les déménagements, le divorce, sont des rites de passage. A chaque confrontation, le corps qui garde la souffrance en mémoire, sous forme de nœuds tissulaires, réagira de façon disproportionnée face à l’agent réactivant, face à « l’allergène ».

Quand on rencontre la souffrance que l’on a occultée et surtout imprimée dans son corps, ce corps réagira démesurément. Les vertèbres jouent le rôle de fusibles. Si la tension est trop forte, les fusibles « sautent ». La vertèbre se met en lésion. Chaque vertèbre possède une signification émotionnelle.

Elle est la partie visible, palpable de nos émotions enfouies au plus profond de nos tissus. Émotions imprimées car pas exprimées.

Il est fréquent de rencontrer des individus qui ont totalement occulté un événement trop douloureux (viol, perte, deuil, humiliation, tristesse…) et qui retrouvent cette mémoire suite au traitement de libération des tissus, du corps et des émotions par l’Approche Somato-Émotionnelle.

Les fascias (tissus émotionnels où s’inscrivent nos peurs, nos mémoires émotionnelles) sont sensibles à l’Approche Somato Émotionnelle.

Ils libèreront le nœud physique, tissulaire et permettront ainsi de libérer l’émotion cristallisée dans le tissu depuis la vie intra-utérine.

L’individu ne subit aucune intrusion. Son corps agit seul et va rechercher la clé qui est en lui.

En perdant ses peurs par une méthode corporelle qui lui laisse le contrôle du traitement (ce n’est pas le thérapeute qui guide le mouvement, mais c’est le corps qui choisit sa direction et sa porte de sortie), le patient retrouve le bonheur, le bien être, le libre arbitre, l’équilibre.

La santé devient enfin accessible au plus grand nombre.

YouTube0